Sécurité piscine, que dit la loi ? Ou comment convaincre son voisin sans enfant de s’équiper d’un dispositif de sécurité pour sa piscine ?

Ecrit par 1 février 2019JE PROTEGE

Sécurité piscine, que dit la loi ?

Ou comment convaincre son voisin sans enfant de s’équiper, été comme hiver, d’un dispositif de sécurité pour sa piscine* ?

*piscine totalement ou partiellement enterrée

 

Etre parent, grand parent ou professionnel de la petite enfance, c’est s’exposer à des situations non contrôlées et maîtrisées. Nous faisons tout pour garantir la sécurité de nos enfants, et pourtant, quelques secondes d’inattention et hop, on les retrouve dans des situations improbables. C’est ce qui est arrivée ce samedi 18 janvier 2019 pour une famille à La Brède dans le Sud Ouest. Un enfant de 18 mois est tombé dans la piscine…d’un voisin ! deux maisons plus loin ! Heureusement, cet enfant se porte bien. L’alarme de sécurité de la piscine du voisin a fonctionné. Le propriétaire a été rapidement averti par le système d’alarme sonore. Il a ainsi pu sortir l’enfant de l’eau rapidement.

D’où cette question : comment convaincre ses voisins (ou qui vous voulez) de s’équiper de dispositif de sécurité afin de prévenir les risques de noyade, été comme hiver ?

 

 

1) Lui expliquer que des enfants peuvent venir dans sa piscine sans son accord

Bon, certe, il vous dira que cela n’arrivera pas chez lui (et oui, cela n’arrive qu’aux autres, c’est connu ;-))

2) Lui faire comprendre que les dispositifs de sécurité autour des piscines sont obligatoires pour toutes les piscines privées. L’amende peut attendre la somme de 45000€.

Un voisin qui n’a pas d’enfant n’est pas tenu d’être équipé d’un système de sécurité ? Et bien c’est faux (et on en connait tous un). Les équipements de sécurité sont obligatoires pour toutes les personnes ayant une piscine privée. Des sanctions peuvent atteindre la somme de 45000€.

 

3) Seulement au moins un de ces 4 équipements est obligatoire, selon le Code de la construction et de l’habitation : articles L128-1 à L128-3 

Avec au choix, l’installation d’au moins un de ces 4 équipements ci-dessous :

  • Une barrière de protection 
    • Supérieure à 1 mètre 10 de haut
    • Doit être solidement verrouillée
    • Ne peut être déverrouillée seule par un enfant
      • Conseillez lui une barrière de sécurité conforme à la norme NF P 90-306

 

  • Un système d’alarme sonore
    • une alarme d’immersion informant de la chute d’un enfant d’au moins 6 kg dans l’eau
    • ou une alarme périmétrique ou alarme infrarouge informant de l’approche d’un enfant du bassin
      • Conseillez lui une alarme de sécurité conforme à la norme NF P 90-307

 

  • Une bâche (couverture de sécurité)
    • doit résister au poids d’un adulte pesant jusqu’à 100 kg (ne pas confondre avec les bâches souples qui ne sont pas des couvertures de sécurité).
    • l’avantage de cette bâche est, qu’en plus d’empêcher tout risque de noyade, elle permet de protéger l’eau tout en maintenant sa température.
      • Conseillez lui une couverture de sécurité conforme à la norme NF P 90-308
  • Un abri de piscine recouvrant intégralement le bassin (exemple véranda).
    • Cet abri, résistant aux intempéries, apporte un confort de baignade toute l’année.
    • La porte de cet abri doit être solide pour ne pas qu’un enfant puisse l’ouvrir et ainsi assurer sa sécurité.
      • Conseillez lui un abri de piscine conforme à la norme NF P 90-309.

4) Ce dispositif de sécurité peut être facilement installé

  • par vous-même
  • ou par le vendeur ou installateur de votre choix.

Il vous suffira de conserver les notes techniques d’information.

  • les caractéristiques, les conditions de fonctionnement et d’entretien
  • et les mesures générales de prévention et de recommandation pour éviter les risques de noyade.

 

A noter : la présence de dispositifs de sécurité ne dispense jamais de la nécessité d’une surveillance active et permanente des enfants par un adulte !

 

 

 

 

 

Elodie CURO

Author Elodie CURO

More posts by Elodie CURO

Laissez un commentaire