Mon enfant s’étouffe. Comment réagir face à une fausse route ?

Ecrit par 29 mars 2019JE SAUVE

Étouffement, fausse route des bébés et des nourrissons. Comment éviter l’obstruction totale des voies aériennes ?Quels sont les gestes à réaliser ? Formation à Marseille.

 

Mon bébé ou mon enfant s’étouffe.

Comment réagir face à une fausse route ?

 

Chaque parent est régulièrement confronté à des étouffements partiels. Par exemple, l’enfant avale de travers et tousse. Une fausse route, partiel ou total, arrive principalement lorsque l’enfant mange ou, pour les enfants plus petits, lorsque l’enfant met un objet à la bouche.

Parfois, cette obstruction peut s’avérer totale Les mouvements de l’air entre l’extérieur et les poumons s’interrompt. La vie de l’enfant est rapidement mise en danger en l’absence de geste de secours immédiat et efficace. En effet, les poumons, suite à une obstruction totale, ne sont plus alimentés en oxygène. Il va donc falloir agir immédiatement et efficacement en attendant les secours.

Comment reconnaître un étouffement total ?

La petite victime :

  • ne peut plus parler crier, tousser ou émettre aucun son.
  • garde en général la bouche ouverte,
  • de plus, elle devient rapidement bleue puis elle perd connaissance.

La cause de l’obstruction totale des voies respiratoires

 

L’obstruction se produit généralement lorsque l’enfant/bébé est en train de manger ou si cet enfant a mis un objet dans la bouche. L’aliment ou objet va en direction des voies respiratoires à la place de se diriger vers les voies digestives.

Comment agir pour sauver son enfant ?

Le délai moyen d’intervention entre la prise d’appel et l’arrivée des secours se situe  aux alentours de 13 minutes en France.

Or, l’enfant n’ayant plus d’oxygène dans le cas d’un étouffement total, nous ne pouvons attendre une dizaine de minutes sans rien faire. C’est pourquoi, cette urgence vitale nécessite une action immédiate. Comment ? en effectuant les gestes de premiers secours.

Selon le référentiel de secourisme:

“en présence d’une victime présentant une obstruction totale » :

  • Tout d’abord, donner des claques dans le dos
  • Puis, si cela ne fonctionne pas, réaliser des compressions en cas d’inefficacité d’inefficacité des claques dans le dos
    • Au niveau abdominal s’il s’agit d’un adulte ou d’un enfant
    • Au niveau thoracique s’il s’agit d’un nourrisson, d’un adulte obèse ou d’une femme dans les derniers mois de sa grossesse
  • Puis, répéter le cycle claques dans le dos et compressions
  • Enfin, interrompre les manœuvres dès l’apparition de cris ou de pleurs la reprise de la respiration le rejet du corps étranger.”

Chaque parent secouriste devra donner l’alerte le plus rapidement possible.

En cas d’urgence vitale, réaliser les gestes de premiers secours immédiatement sont indispensables et permettent de sauver des vies. 

Vous trouverez ici les dates des prochaines formations à Marseille et à Aix en Provence. 

L’école de secourisme pour les parents et les enfants

La vie des parents est intense. Nous anticipons toutes les situations qui peuvent porter préjudice à nos enfants: un chocolat brûlant, un mur trop haut, un morceau trop gros, etc. Nous nous posons beaucoup de questions par rapport à la sécurité de nos enfants et c’est normal. Bien qu’il y ait quantité de raisons d’être inquiet, les solutions que j’ai trouvé afin d’être plus sereine au quotidien sont l’entrainement aux gestes de premiers secours sur des mannequins de secourisme ainsi que la compréhension de l’évolution de mes enfants et du monde qui nous entoure.

Excellente journée et bonne lecture,

Elodie, fondatrice de l’école de secourisme pour les parents et les enfants.

 

Elodie CURO

Author Elodie CURO

More posts by Elodie CURO

Laissez un commentaire