Le secourisme pour les enfants : 3 exercices qui peuvent sauver une vie

Ecrit par 20 juin 2019J'ALERTE, JE PROTEGE, JE SAUVE

Aujourd’hui, je vais vous parler de prévention et secourisme pour les enfants.

L’année scolaire se termine bientôt. Je forme les derniers enfants au secourisme dans les écoles maternelles, primaires et au collège.

Léa, 3 ans 1/2, me raconte que son grand frère s’est brûlé.

Sophie, en CM2 veut absolument apprendre à utiliser un défibrillateur semi-automatique.

Les enfants connaissent les numéros des secours. Mais, au moment où je m’allonge pour imiter une victime inconsciente, aucun n’arrive à appeler les secours avec mon téléphone verrouillé ( et oui, le seul téléphone disponible est le mien. Et ils ne connaissent pas le code pour le déverrouiller). Comment faire ?

Les vacances arrivent bientôt. Et si, vous aussi, vous profitiez de ces moments privilégiés avec votre enfant pour lui apprendre quelques règles de base pour (se) protéger, alerter et apprendre à sauver ?

 

QU’EST CE QUE LE SECOURISME ?

Oui commençons par le commencement. C’est quoi le secourisme ? Quand je discute avec certaines personnes, certains retours sont surprenants. Le secourisme ne s’apprendrait pas. Il s’acquière uniquement avec l’expérience.  Et si je vous disait que le secourisme est une discipline à part entière. Et , comme le sport, seul l’entraînement permet d’être performant et efficace. Selon google, le secourisme est « méthode de sauvetage, technique des premiers soins à dispenser aux victimes d’accidents, aux blessés, etc ». Une technique, une méthode donc.

 

Cette technique se décompose en 3 parties : prévention et protection, l’alerte et les secours.

1 – PRÉVENTION ET PROTECTION

La prévention et la protection d’abord !

Le premier exercice à réaliser avec son enfant est d’apprendre à protéger. A protéger qui ? Lui même, les potentielles autres victimes et enfin la victime elle même. Comment ?

  • en comprenant l’environnement qui nous entoure. Prenons l’exemple de l’orage. Se protéger de la foudre est possible en comprenant qu’il ne faut pas constituer une cible pour la foudre. Ou en évitant les les situations qui risquent de créer une différence de potentiel électrique entre deux parties du corps (j’écrirai prochainement un article sur ce sujet là).
  • en connaissant les règles de sécurité
  • en connaissant les pictogrammes qui indiquent les produits dangereux
  • etc.

Veiller à sa sécurité à la maison, dans la rue, à l‘école ou dans la nature s’apprend dès le plus jeune âge. Il s’agit de veiller à sa santé de façon générale.

2 – L’ALERTE

Le deuxième exercice est de faire semblant, en famille, d’appeler les secours.

 

Allo bobo ? à l’aide ! Qui appeler quand je suis à la maison ? Qui appeler quand je suis seul(e) ? Comment appeler ? Avez-vous essayé avec votre enfant d’appeler les secours ? De temps en temps, des articles de presse nous expliquent qu’un enfant de 3 ans a appelé les secours car papa ou maman était inconscient dans le salon. Et oui, c’est possible, à condition que votre enfant a déjà vu faire et a déjà testé votre téléphone. Les enfants plus grands sont capables d’appeler facilement les secours. Vous pourrez aller plus loin pour qu’il puisse informer efficacement les secours.

3 – SECOURIR

Le troisième exercice est de secourir. Dans quel cadre ? En cas d’urgence vitale ( étouffement total, hémorragie, inconscience avec une victime qui respire, inconscience avec une victime qui ne respire pas), brûlure, d’électrisation, de saignement abondant, d’inconscience, d’arrêt cardiaque, les traumatismes, etc. Les sujets sont vastes. Du matériel de secourisme peut être nécessaire.

POUR ALLER PLUS LOIN

L’essentiel de l’APS – Apprendre à porter secours : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Action_sanitaire_et_sociale/31/0/APS_brochure2006_116310.pdf

POUR CONCLURE

Ma vie de maman secouriste me permet de former les enfants dans les écoles (ou en petit groupe dans des espaces ludiques) ainsi que mes enfants. J’ai beaucoup de chance de vivre ces moments de formation. Les enfants apprennent à une vitesse incroyable. Ils sont très demandeurs d’ateliers de secourisme car c’est des sujets qui leurs parlent. Ils aiment en parler entre eux. Parler de leurs vécus. Et apprendre comment agir. En tant que parent, nous ne trouvons pas toujours le bon moment pour en parler. Quand nous le faisons, c’est souvent en cas d’urgence, et l’enfant est moins réceptif émotionnellement. Programmer un moment secourisme ludique en famille est un excellent moyen de joindre l’utile à l’agréable.

Et vous, comment faîtes-vous pour initier vos enfants à la prévention et au secourisme au quotidien ?

Elodie, maman secouriste passionnée

Fondatrice de l’école de secourisme et formatrice PSC1 et SST.

 

 

Elodie CURO

Author Elodie CURO

More posts by Elodie CURO

Laissez un commentaire