Mon enfant pleure pour les petits bobos — Comment savoir si c’est grave ?

Ecrit par 9 juillet 2021Enfant

Les journées de votre bébé sont toujours très actives. Cela est tout à fait normal puisqu’il considère son environnement comme un mystère qu’il faut décrypter. Cependant, depuis que loulou a appris à marcher, vous ne comptez plus le nombre de chutes qu’il fait. Et à chaque fois qu’il tombe ou qu’il se cogne, il ne fait que pleurer. Le bisou magique ne suffit plus à calmer les pleurs de votre tout-petit ? Exagère-t-il ? Comment savoir si un bobo est grave ? Les réponses !

 

Les signes pour savoir si un bobo est grave

Les nourrissons et certains enfants sont très sensibles à la douleur. Si à la moindre égratignure votre bout de chou hurle de douleur, c’est qu’il figure sans nul doute parmi les plus sensibles. Néanmoins, à un certain âge, il peut tout simplement s’agir d’un manque d’affection et d’un besoin de pleurer pour refouler une décharge émotionnelle. Dans les deux cas, vous devez toujours rester à l’écoute de votre tout-petit et le consoler avec des mots positifs. Et pour savoir s’il s’est réellement fait mal ou qu’il ressent de l’inconfort, il vous suffit de bien l’observer. Quand bébé présente les signes suivants, c’est qu’il a sûrement mal quelques parts :

  • Bébé pleure d’une manière aiguë ;
  • Il a de la fièvre ;
  • Il a des troubles digestifs ;
  • Les cris et les pleurs sont trop intenses ;
  • Son front et ses sourcils sont crispés ;
  • l’enfant agite les bras dans tous les sens ;
  • Il reste longtemps dans une position anormale ;
  • Le bébé reste immobile ;
  • Ses gestes deviennent lents ;

Bien évidemment, à partir de 18 mois, bébé est capable de s’exprimer. Il vous sera alors plus évident de savoir s’il ressent de la douleur ou non. Vous pourrez alors prendre bébé dans les bras et le bercer pour l’encourager à parler davantage de ce qui lui fait mal pour pouvoir le soulager.

 

Les bons gestes à faire pour soulager un bobo

Si votre enfant fait une crise de larmes, que ses pleurs inconsolables vous inquiètent ou qu’il fait sans cesse des gestes incompréhensibles, je vous conseille de l’emmener voir son pédiatre. Le spécialiste est le seul à être en mesure d’examiner loulou et donc de savoir si un bobo est grave ou non. Si vous êtes certain que ses bobos ne sont pas graves et qu’aucun bleu ni bosse n’est apparu, vous pouvez le réconforter avec un câlin.

Pour les coliques du nourrisson, vous pouvez pratiquer un petit massage sur son ventre en suivant le sens des aiguilles d’une montre. Vous pouvez aussi utiliser de l’huile de coco pure pour calmer les pleurs du nourrisson en cas de coliques. S’il ne cesse de pleurer parce qu’il s’est aperçu qu’il a eu une petite blessure, vous pouvez tout de suite lui faire un petit pansement. L’allaitement et le biberon sont également efficaces pour calmer le bébé après une piqûre chez le médecin ou à la suite d’un vaccin obligatoire.

 

L’importance de connaitre les gestes de premiers secours en cas de bobo

D’après mon expérience, il est toujours préférable de savoir exactement comment réagir face à un enfant qui pleure à la suite d’un bobo. D’ailleurs, c’est l’une des principales raisons pour lesquelles je recommande toujours les formations aux premiers secours.

Si vous n’avez pas encore trouvé l’école de secourisme qui réponde à vos besoins, je vous suggère de rejoindre notre équipe de mamans secouristes. Nous pouvons vous accompagner dans l’apprentissage de la prévention des risques et tous les bons réflexes pour éviter les accidents domestiques.

Mila

Author Mila

More posts by Mila

Laissez un commentaire