Catégorie

Activité enfant

apprendre à cuisiner seul

Apprendre à cuisiner SEUL : quand nos enfants en sont-ils vraiment capables ?

Ecrit par | Activité enfant, JE PROTEGE, La cuisine | Aucun commentaire

En observant papa ou maman cuisiner, loulou peut être tenté de mettre la main à la pâte. Les parents peuvent concocter de bons petits plats avec leurs enfants pour partager des moments de complicité. Seulement, lorsque le bout de chou souhaite faire la cuisine sans votre aide, c’est toute autre chose. Le stress et l’angoisse peuvent vite monter. Ainsi, à quel âge les jeunes enfants sont-ils vraiment capables d’apprendre à cuisiner seul ?

L’âge idéal pour apprendre à cuisiner seul

Il n’y a pas vraiment d’âge pour laisser un enfant seul en cuisine. Les accidents domestiques peuvent arriver à n’importe qui. D’autant plus s’il s’agit d’enfants et d’adolescents. Le mieux est de toujours surveiller le bambin parce que les risques de brûlure et de blessure en restant seul dans la cuisine sont très élevés. À ce sujet, je donne des formations sur la prévention des risques d’accidents domestiques pour vous aider à mieux protéger vos loulous.

De nombreux établissements proposent en ce moment des ateliers pour les petits commis dès 3 ans même s’il n’y a pas d’âge minimum pour apprendre les bases de la cuisine.

Les bonnes raisons d’apprendre aux enfants à cuisiner

L’apprentissage de la cuisine est bon pour le développement de l’enfant. Il permet non seulement de développer ses habiletés, mais également accroître ses capacités niveau psychomoteur. En effet, les techniques culinaires, surtout si vous utilisez la pédagogie Montessori, sont considérées comme des jeux d’éveil ludiques pour les tout-petits. La cuisine permet également d’aider les enfants à être plus autonomes et à ne plus faire des caprices au moment de prendre leur repas. Vous pouvez même lui apprendre à être propre grâce à ce type d’apprentissage.

Quelques outils indispensables pour apprendre à cuisiner

Pour que votre bambin puisse apprendre la diversification alimentaire et la cuisine en général en toute sécurité, je vous conseille de lui acheter les ustensiles spécialement adaptés. Ainsi, vous pouvez limiter les accidents de la vie courante autant que possible. Les couteaux pour petits commis et tous autres outils nécessaires sont disponibles dans les magasins spécialisés.

 

Quels comportements adopter en tant que parents

Les comportements des parents pendant l’apprentissage de la cuisine sont d’une grande importance. En effet, pendant cette étape de sa vie, le tout-petit a besoin d’un maximum d’encouragement. Je vous conseille de bien soutenir l’enfant afin qu’il puisse adopter les bonnes habitudes en cuisine.

L’idéal est de toujours utiliser une expression positive et bienveillante et éviter de crier. Cela va améliorer grandement vos relations parent-enfant tout en permettant au bambin de mieux assimiler ce qu’il apprend. Vous pouvez également le récompenser par des friandises et des câlins lorsqu’il accomplit les bons gestes.

Lorsque loulou commet des erreurs, vous devez lui expliquer ce qu’il fallait faire. Une punition n’est pas vraiment adéquate pendant l’apprentissage de la cuisine. Une bonne initiation repose sur la patience et la bienveillance.

Pour avoir de la patience et toujours mener nos enfants au succès, passer à la parentalité positive est la meilleure marche à suivre. Et surtout, vous devez toujours montrer à l’enfant que vous avez confiance en lui. Cette méthode d’éducation de l’enfant permet d’améliorer les relations avec la famille et d’éviter un contrôle parental trop excessif. En outre, la parentalité bienveillante permet d’assurer la sécurité des bambins lorsqu’ils apprennent la cuisine seuls.

6 idées d’activités de prévention et de secourisme pour les enfants à faire à la maison

Ecrit par | Activité enfant, Enfant | Aucun commentaire

Avis à tous les parents qui souhaitent trouver de nouvelles activités pour occuper leurs enfants pendant la journée ! On vous a concocté 6 activités pour vos loulous pour leur apprendre la prévention et le secourisme : vous allez réutiliser de grands classiques, jouer à des jeux de rôles, lire, rire ou encore utiliser des jeux en ligne ! 

 

6 idées d’activités de prévention et de secourisme pour les enfants à faire à la maison

 

Sommaire :

1 / “Jacques a dit…” pour que son enfant puisse mieux connaître son corps

2 / Allo bobo pour mettre des mots sur les maux des enfants

3 / Le superhéros secouriste pour apprendre à Protéger, Alerter, Secourir

4 / Les jeux de voiture pour apprendre la sécurité routière

5 / Les jeux en ligne de l’association Prévention Routière

6 / La sophrologie pour mieux comprendre ses émotions

 

Activité n°1 : connaître son corps 

 

Pas besoin de matériel pour jouer et s’amuser au célèbre jeu “Jacques a dit…”, ce grand classique connu de toutes les générations. Ce jeu nécessite une écoute active et une réaction rapide. Dans cette adaptation, il permettra d’apprendre le corps humain tout en s’amusant.

Pour commencer, il faut désigner le meneur de jeu, ce Jacques, qui va donner les ordres aux autres joueurs. Tous les autres joueurs vont se placer face à lui et suivre uniquement les ordres commençant par “Jacques a dit…”. Attention, Jacques pourra essayer de tromper ses adversaires. Tout joueur qui aura effectué le geste sans ce début de phrase “Jacques a dit” aura perdu..! Le gagnant sera le dernier joueur à ne pas être éliminé.

Dans ce Jacques a dit spécial corps humain, le vocabulaire dépendra de l’âge de l’enfant :

D’abord, Jacques a dit montrera la tête, les jambes, les bras, etc. Puis, le vocabulaire sera de plus en plus spécifique en fonction de l’âge de vos enfants. Jacques a dit : “montrer sa nuque”, “ses hanches”, “son coude”,etc.

L’apprentissage de ce vocabulaire sera très important pour que l’enfant puisse comprendre son corps et pouvoir s’exprimer en cas de douleur.

Puis par la suite, pourquoi pas Jacques a dit de montrer où se trouve son cœur, ses poumons, etc. et progressivement faire connaître de plus en plus de vocabulaire à ses enfants.

 

Activité n°2 – Allo bobo – Apprendre à soigner…

 

Maintenant que votre enfant a appris de nouveaux mots de vocabulaire liés au corps humain, ce nouveau jeu que je vous propose permettra de réutiliser ce vocabulaire pour soigner nounours, poupée, ou vous, parents ou grands-parents. Les enfants aiment beaucoup soigner. Et ils aiment parler des bobos. Cela permet d’extérioriser leurs propres expériences avec leurs bobos, leurs douleurs, leurs incompréhensions.

Comment faire : en fonction de l’âge de votre enfant, vous pouvez utiliser un nounours, une grosse peluche ou votre bras. L’enfant décidera du bobo qu’il souhaite soigner. En général, les enfants choisissent une blessure qu’ils ont eux mêmes expérimentée ou qu’ils ont vue sur un camarade. Cela peut être une écharde, une plaie avec saignement, un bleu par exemple. Vous pourrez ainsi en parler. Puis l’enfant pourra jouer à vous soigner avec une compresse, un pansement, un bandage, etc.

 

Activité n°3 : Jouer au superhéros secouriste : Protéger – Alerter – Secourir.

 

Et si le superhéros, c’était votre enfant !? Nounours est tombé et s’est cassé la jambe ? Papa s’est coupé ? Maman est allongée et ne répond pas ? Vite vite ! votre enfant va vous sauver. Pour ce jeu de rôle, il faut être au minimum deux adultes et un enfant. Un parent joue à la victime, l’autre parent aide l’enfant à agir et sauver la victime. Ce jeu est excellent pour apprendre à l’enfant à observer ce qui se passe, appeler les secours (bien sûr en faisant semblant), se présenter au téléphone, décrire ce qu’il voit et effectuer les premiers gestes de secours.

 

Pour aller plus loin : https://www.lecoledesecourisme.com/le-secourisme-pour-les-enfants-3-exercices-qui-peuvent-sauver-une-vie/

 

Activité n° 4 : Les jeux de voiture pour apprendre la sécurité routière

 

Laissez passer ! Voici un jeu que j’aime beaucoup faire avec mes enfants. Sur un circuit de voitures (pour ma part, un tapis avec des routes dessinées dessus), quelques voitures, quelques figurines ou Playmobil, et des panneaux de circulation créés avec mes enfants, nous nous amusons à imaginer des histoires autour de la prévention routière. Et pour que nous puissions jouer, il faut que nous définissions des règles. Quoi de mieux que le jeu pour leur apprendre les sens interdits, la signification des feux de circulation, les passages où les piétons sont en sécurité…

 

Activité n°5 : les jeux en ligne

 

L’association Prévention Routière met en ligne gratuitement des jeux éducatifs et des vidéos pour les enfants. Dès 3 ans, vos enfants pourront suivre les aventures de Ylo, Kimba, Tom et Lila. Que ce soit dans la rue, en voiture, à vélo, sur le trottoir, vos enfants apprendront à devenir plus autonomes dans leurs déplacements. Voici le lien pour accéder à tous ces contenus : www.preventionroutiere.asso.fr/ecoles/

 

Activité n°6 : pratiquez la sophrologie.

 

Après chaque jeu de secouriste, c’est très intéressant de terminer avec un exercice de sophrologie pour mieux vivre ses émotions, de les accueillir et de les gérer calmement. La bulle des émotions propose des ateliers pour les enfants ainsi que des fiches pratiques à imprimer gratuitement pour apprendre à identifier ses émotions. 

 

Pour aller plus loin : https://labulledesemotions.com/ 

 

POUR CONCLURE

 

J’espère que ces six activités, à faire avec votre enfant, vont vous plaire. Quoi de mieux, en effet, que des jeux pour apprendre à se protéger, à alerter et porter secours ? 

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire une fois que vous les aurez essayés. Et si vous souhaitez nous partager d’autres jeux sur ce même sujet, vous pouvez également nous les partager en commentaire. D’autres parents seront ravis de les tester !

Prenez bien soin de vous et à bientôt.

Elodie

Activité enfant – Veiller à sa sécurité dans la rue

Ecrit par | Activité enfant, Enfant | Aucun commentaire

Lien pour télécharger le fichier pdf pour impression : Veiller à sa sécurité dans la rue – lecoledesecourisme

 

Pour les parents du cycle 1 (3-5ans): 

Encouragez votre enfant à observer attentivement la scène. Nommez avec lui les différents élèments de l’image : passage piéton, les feux tricolores, le trottoir, etc. Demandez à votre enfant s’il passe sur le passage piéton et pourquoi. Et comment il le sait. Puis commencez l’activité.