Catégorie

7 – 12 mois

DME bébé

Comment pratiquer la diversification menée par l’enfant (DME) en toute sécurité

Ecrit par | 7 – 12 mois, Enfant | Aucun commentaire

D’une manière générale, la diversification alimentaire commence lorsque bébé a plus de 5 mois. Dans la grande majorité des cas, les parents proposent à leur enfant de déguster des pots de purées ou de compotes toutes lisses avec une cuillère. Cependant, il y a une autre méthode pour amener bébé à manger des aliments plus solides. Il s’agit bien sûr de la DME ou Diversification Menée par l’Enfant.

Comment pratiquer la diversification menée par l’enfant (DME) en toute sécurité?

 

Avec cette nouvelle méthode, votre enfant aura l’opportunité de découvrir par lui-même le goût et la composition d’un fruit ou d’un légume par exemple. Mais plus exactement, c’est quoi la diversification menée par l’enfant ? Comment faire pour pratiquer la DME en toute sécurité ? C’est ce que nous allons essayer de voir dans cet article.

C’est quoi la diversification menée par l’enfant (DME) ?

La DME est une véritable révolution en matière d’apprentissage chez les bébés ayant moins d’un an. Appelée également diversification consciente ou autonome, cette méthode consiste à diversifier la nutrition d’un bébé à partir de 6 mois. Pour cela, on ne lui donne plus des compotes de fruits ou des purées de légumes en petits pots.

Au contraire, on lui propose de manger de son propre gré des aliments solides comme des fruits et légumes crus, des viandes cuites, etc. Votre tout petit pourra ainsi manger lui-même de gros morceaux d’aliments en les prenant par ses mains et en les suçant ou en les rongeant selon ses envies. Ce moyen de diversification permettra entre autres d’améliorer la motricité de votre enfant et de lui faire découvrir les différentes sortes d’aliments.

De cette façon, votre enfant pourra distinguer le goût de chaque aliment et reconnaitre leurs textures. Cela lui permettra également à devenir plus autonome dans sa consommation d’aliments. Autrement dit, c’est à l’enfant de décider ce qu’il veut déguster parmi les nourritures que vous lui proposerez. Il devra se nourrir tout seul selon ses propres ressentis. Il pourra ainsi évoluer à sa propre vitesse.

Proposer à bébé des aliments nutritifs, équilibrés et sans danger

Avec l’adoption de la DME, bébé commence à manger tout seul et de manière indépendante. Vous devrez donc essayer de lui faire manger de la nourriture saine et bien nutritive. Au commencement de la DME, nous vous conseillons d’éviter de proposer à votre tout-petit des nourritures grasses et difficiles à absorber.

Au tout début de la DME, vous pouvez commencer à donner à votre enfant des légumes de saison cuits à la vapeur comme les carottes, les brocolis, etc. Vous pourrez utiliser un filet d’huile de votre choix pour la cuisson. Dès qu’il aura 7 mois, vous pourrez introduire petit à petit des céréales sans gluten comme le riz, le quinoa, etc.

Lorsqu’il aura 8 mois, vous pourrez introduire les protéines animales (viande, poisson, etc.) et les lui donner en petits morceaux. Il vous est également possible de lui faire déguster du produit laitier comme du fromage découpé en gros morceaux par exemple. Vous pourrez lui faire manger des fruits mûrs. Vous pourrez introduire les préparations comme les crêpes et le pain.

Choisir des aliments de bonnes tailles pour prévenir les risques d’étouffement

Nombreux sont les bénéfices à opter pour la diversification menée par l’enfant. Mais il existe quelques risques qu’il faudrait prendre en compte comme l’étouffement par exemple. Lorsque vous pratiquez la DME pour la première fois, vous devrez prendre en compte les capacités de votre enfant.

À six mois, votre tout petit ne sait pas encore mâcher ou mastiquer. Il devra apprendre à utiliser ses mains pour prendre la nourriture et le mettre dans sa bouche. Vous devrez donc faire en sorte que l’aliment soit suffisamment gros pour qu’il puisse l’attraper sans trop de difficulté. Pour cela, il est recommandé de lui donner des aliments un peu plus grands que son poing.

Avec le temps, lorsqu’il sera plus habitué à déguster des aliments suffisamment grands, vous pouvez lui donner de la nourriture de différentes dimensions. Pour une meilleure sécurité de votre enfant, vous devrez toujours faire en sorte de ne pas lui offrir des aliments de même grandeur que sa voie respiratoire.

Installer bébé de manière sécuritaire pendant le repas

Avant de débuter la DME, il faudra avant tout que bébé arrive à s’assoir et à maintenir cette position pendant un certain laps temps. Il devra être assis le dos bien droit. Pour cela, vous devrez le mettre dans un fauteuil assez haut de manière à ce qu’il puisse avoir les coudes libres pour mieux bouger ses bras.

Il faudrait également s’assurer que bébé soit bien éveillé avant de déguster des aliments. Tout au long du repas, vous devrez toujours le surveiller et rester non loin de lui. Autant que possible, évitez toutes sortes de divertissement (TV, Smartphone, jeux, etc.) et préférez un environnement assez tranquille. Pensez à éloigner tous les objets que votre enfant pourrait avaler.

Essayer de faire confiance à votre enfant

Nombreux sont les parents qui s’inquiètent de savoir si leur enfant risque de suffoquer durant le processus de DME. Mais en réalité, le risque est toujours là, même si vous le nourrissez vous-même. En effet, le fait de faire manger votre bébé à la cuillère ne lui permet pas de développer sa capacité à mastiquer.

Au contraire, il va juste avaler les aliments sans les mâcher et le risque d’étouffement sera encore plus grand. Pour assurer son développement moteur et cérébral, votre enfant a besoin d’une certaine autonomie. D’ailleurs, les enfants de moins d’un an ont un excellent réflexe de régurgitation. Dans le cas où un aliment peu mastiqué s’approche trop près de sa gorge, il sera automatiquement expulsé par ce réflexe.

Si vous avez besoin d’aide à initier votre tout petit à la DME en toute sécurité, l’École de secourisme propose des formations qui s’adressent à la fois aux parents et aux enfants. Contactez-nous pour plus d’informations.

Photo de Yan provenant de Pexels

Apprenez les gestes de premiers secours adaptés aux bébés

Ecrit par | 0 – 6 mois, 7 – 12 mois, Enfant, JE SAUVE | Aucun commentaire

Apprenez les gestes de premiers secours adaptés aux bébés.

 

De nombreux parents se trouvent démunis face aux urgences, vitales ou ressentis. Pourtant, de gestes simples peuvent sauver une vie, celle de son enfant ou celle des autres. Ces gestes de premiers secours s’apprennent.

 

Quels sont les gestes de premiers secours à connaître lors que nous sommes jeunes parents ?

Les quatre gestes à connaître en priorité sont les gestes à utiliser en cas d’urgence vitale:

  • Un bébé s’étouffe totalement
  • Une petite victime est inconsciente et respire
  • Un nourrisson est inconscient et ne respire pas
  • Un bébé saigne abondamment

 

Tout d’abord, l’étouffement total. Les secours mettent environ 12 minutes, en France, avant d’arriver après la réception de l’alerte. Un enfant qui présente une obstruction des voies aériennes ne peut attendre 12 minutes avant d’être secouru. Ce sera vous, le premier maillon de la chaîne des secours, à intervenir.

Par ailleurs, la deuxième urgence vitale est l’arrêt cardiaque. Un enfant sera inconscient et ne respirera plus. Ceci peut se produire suite à une noyade, un intoxication ou pour une autre raison. Il faudra alerter le plus rapidement les secours. Et intervenir immédiatement. Chaque seconde compte. Un nourrisson pris en charge immédiatement pourra avoir aucune séquelle par la suite.

La troisième urgence vitale concerne l’inconscience. Un bébé inconscient qui respire devra être mis sur  le côté pour dégager les voies aériennes en attendant les secours. Cette position permettra à tous les liquides de s’écouler sur le côté par la bouche.

Enfin, les saignements abondants d’un bébé, ou hémorragie, sont signes de gravité. Le geste de premiers secours est la compression. Il va falloir agir immédiatement et arrêter le saignement. 250 millilitres de sang circulent dans le corps d’un nourrisson. 3 litres dans le corps d’un enfant.

Quelles autres situations doit-on connaître lors qu’on a un bébé ?

D’autres situations peuvent arriver telles que les convulsions fébriles, les spasmes du sanglot, les brûlures, les intoxications ou d’autres accidents de la vie courante.

 

Où se former à Marseille et dans les Bouches du Rhône ?

Des initiations vous sont proposées à Marseille et Aix en Provence sur notre site www.lecoledesecourisme.com. Ces initiations ont pour objectif de vous initier aux gestes de premiers secours. Par la suite, vous aurez la possibilité de vous entraîner quand vous le souhaitez grâce à des sessions de recyclages/ approfondissement proposées régulièrement.