fbpx
Catégorie

2 ans– 3 ans

bien installer son enfant dans la voiture

Comment bien installer son enfant dans la voiture pour sa sécurité ?

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, En voiture | Aucun commentaire

Vous vous posez souvent cette question : Comment bien installer son enfant dans la voiture ? En effet, les trajets en voiture avec votre bébé peuvent être stressants. Surtout si le bout de chou est encore tout petit et tout fragile. Et pourtant, les déplacements en auto sont inévitables. Comment installer un enfant dans l’auto en toute sécurité ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

 

Privilégier les sièges auto spécifiques jusqu’à 10 ans

Il est très important d’installer loulou dans un siège auto bébé adapté à son âge. Et ce, qu’il s’agisse de longs trajets ou d’un trajet à seulement quelques mètres de la maison. En effet, les accidents ne préviennent pas et surviennent toujours au moment où vous vous y attendez le moins.

Selon l’article 412-2 du Code de la route, votre bambin doit être installé dans un siège passager adapté à sa morphologie ainsi qu’à son poids jusqu’à ses 10 ans. Si la morphologie de votre enfant vous permet de l’attacher confortablement avec une ceinture de sécurité, vous pouvez le faire.

Pour les déplacements en taxi, je vous conseille d’emmener votre maxi-cosy. Cet accessoire vous aidera à mieux protéger le tout-petit. Assurez-vous qu’il respecte les normes de sécurité en vigueur.

 

Choisir le bon emplacement pour bien installer son enfant dans la voiture

Pour que vos promenades en voiture se passent bien, il est également important d’installer votre enfant à la bonne place. D’après la nouvelle réglementation, vous ne devez pas installer le siège de votre enfant côté conducteur. Le mieux est d’opter pour la banquette arrière.

Cependant, il existe quelques exceptions. Si votre véhicule est, par exemple, dépourvu de siège arrière, le siège auto pour bébé peut être installé dos à la route à l’avant de la voiture. Faites attention à l’airbag. Assurez-vous que votre auto ne soit pas équipée d’un airbag frontal du côté passager. Privilégiez le centre autant que possible afin d’éviter les éventuels chocs.

 

Bien choisir le type de siège voiture enfant

Rassurez-vous, la majorité des parents craignent les premières sorties en voiture avec bébé. Pour que vos déplacements soient entièrement sécurisés, je vous conseille de choisir un siège auto parfaitement adapté à la morphologie de votre tout-petit et respectueux des normes européennes. Si loulou a moins de 6 mois, je recommande le lit nacelle qui lui permettra de rester dans une position allongée dans le plus grand confort.

Les plus de 6 mois trouveront leur bonheur dans les sièges coques. Ce modèle aidera bébé à éviter les éventuels chocs au niveau du cou et des cervicales. À partir de ses 10 mois, loulou peut s’asseoir dans un siège-baquet. Cependant, vous devez vous assurer que les sangles du harnais de sécurité soient correctement positionnées.

Le rehausseur est plutôt adapté aux enfants à partir de 4 ans dont le poids est supérieur à 15kg. Il est réglable selon la taille de votre bambin. Enlevez son blouson ou son manteau lorsque vous l’installerez sur ce type de siège pour que son corps soit bien attaché.

 

En adoptant les bons gestes et en utilisant les bons accessoires, vous pouvez limiter les accidents mortels de l’enfant passager. Je vous déconseille le siège auto d’occasion. Préférez les sièges auto bébé neufs pour bien installer son enfant dans la voiture. Et pour savoir que faire en cas d’accidents, n’hésitez pas à suivre mes formations aux premiers secours.

chute bébé et enfant

Premiers secours bébé et enfant à Toulouse : que faire en cas de chute ?

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, 5 ans– 8 ans, 7 – 12 mois, 9 ans– 11 ans, Chutes | Aucun commentaire

La chute, bébé ou enfant, figure parmi les accidents domestiques infantiles les plus courants. La plupart du temps, elle est sans gravité. Cependant, elles peuvent quand même laisser des séquelles si les chocs sont importants. Je donne des formations aux premiers secours à Toulouse pour aider les parents et grands-parents à savoir quoi faire en cas d’accident.

 

Les premiers réflexes à avoir en cas de chute bébé et enfant

Avoir de bons réflexes lorsque votre enfant fait une chute est d’une importance capitale. Cela vous aidera à éviter le pire. Avant d’assurer les premiers soins et toute autre intervention, vous devez commencer par vérifier l’état de la victime.

Si la victime est inconsciente, les risques de traumatismes importants sont assez élevés. Dans ce cas précis, je vous conseille d’appeler le SAMU aux 15 ou autres numéros d’urgence le plus vite possible. Si le tout-petit pleure ou crie après sa chute, vous pouvez appliquer les gestes simples de secours à la victime pouvant être réalisés à la maison. Si votre enfant a fait une chute grave, vous devez éviter de le faire bouger. D’autant plus s’il perd connaissance.

 

L’intérêt de suivre une formation aux premiers secours

Les accidents de la vie courante sont parfois inévitables et surviennent au moment inopportun. C’est pour cette raison que je conseille toujours de surveiller les enfants lorsqu’ils jouent ou qu’ils entreprennent des activités physiques. Les chutes peuvent même survenir durant leur sommeil.

Pour limiter les séquelles et savoir quoi faire en situation d’urgence, je vous propose mes modules de formation premiers secours à Toulouse. Pendant les quelques heures de cours, je vous exposerais les différents gestes qui peuvent sauver des vies comme la réanimation cardio-pulmonaire, le massage cardiaque, les compressions thoraciques, la position latérale de sécurité…

Je vous enseignerai également comment stopper une hémorragie, comment alerter les secours, comment réaliser un pansement compressif et comment réagir face à une victime inconsciente. Des formations qui vous permettront d’éviter le pire et de ne pas paniquer jusqu’à l’arrivée des secours. En effet, chaque minute compte. Pour écarter tout danger, il vaut mieux bien vous préparer en avance.

 

Apprendre les gestes de premiers secours en famille à Toulouse

Tout le monde peut être le témoin d’un accident infantile. Pour que tout le monde puisse porter secours aux blessés, il n’y a rien de mieux que d’apprendre les premiers gestes de secours dès le plus jeune âge. Je vous propose donc de faire participer vos enfants à mes sessions de formation. Ainsi, en votre absence, grand frère et grande sœur pourront effectuer les gestes élémentaires nécessaires pour secourir bébé en cas de chute.

La formation de secourisme que je propose à Toulouse est toujours illustrée d’exemple. Afin que petits et grands puissent assimiler les gestes de secours aux enfants et maîtriser les gestes rapidement, nous les invitons toujours à mettre leur connaissance en pratique sur des mannequins. Pratiquer les gestes de sauvetage ensemble favorise une prise de conscience des réels dangers qui se présentent dans les foyers ainsi que les dangers des chutes chez les tout-petits.

Tout au long de la formation, vous serez encadré par un spécialiste de sauvetage et de secourisme.  Contactez-nous pour vous inscrire ou pour plus d’informations !

brûlure chez un bébé

Les gestes de premiers secours bébés à Lyon : les brûlures

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, 5 ans– 8 ans, 7 – 12 mois, 9 ans– 11 ans, Brûlures | Aucun commentaire

Quels sont les gestes de premiers secours en cas de brûlure chez un bébé ? De par l’innocence de bébé, la peur de tout parent est de l’exposer à un danger après un mauvais geste. Il peut s’agir par exemple d’une petite bosse ou d’une petite écorchure. Ce genre d’accident est assez fréquent quand on a un enfant de bas âge dans la vie courante. Il faut ainsi disposer d’une trousse de premiers secours familiale à la maison. Être parent, c’est être prévenant aux éventuels bobos de nos bébés. Ici nous allons aborder le secourisme d’un bébé victime de brûlure à Lyon.

Les principales réactions à faire en cas d’accident à Lyon

Afin de secourir efficacement une personne, il faut respecter ces quelques règles d’or : garder son calme, observer le cas, réfléchir au plus vite, alerter les sapeurs-pompiers ou le SAMU en fonction des situations puis agir selon les moyens de bord jusqu’à l’arrivée des secours. Ce qui nous intéresse c’est le cas de la brûlure, les mesures essentielles consistent à l’arroser et la refroidir.

Alors, les gestes de premiers secours en cas de brûlure chez un bébé sont différents selon la gravité de l’accident. Pour pouvoir agir vite avant l’arrivée des secours, il faut être capable de différencier le niveau de gravité de la brûlure. On peut le distinguer selon la couleur de la peau. Tout d’abord, quand la peau devient rouge, deux cas peuvent survenir : cela veut dire qu’elle n’est pas profonde et touche simplement l’épiderme, mais elle peut être aussi au second degré si la peau devient brûlante et forme des ampoules.

Malgré une immense douleur, les deux cas se soignent à la maison et guérissent très vite. Puis, si la peau prend une couleur grise alors il faut consulter immédiatement un docteur. Et finalement, quand la peau est de couleur brune, le bébé doit être emmené dans le plus bref délai aux urgences de l’hôpital le plus proche de votre maison dans la ville de Lyon.

Il existe bien d’autres cas, nous vous invitons à partager en commentaire vos vécus avec votre bébé, parlez-nous de ce que vous avez fait et des retours quant à l’accueil des hôpitaux de la ville de Lyon.

Quels sont les gestes de premiers secours en cas de brûlure chez un bébé ?

Dans l’attente de l’arrivée du SAMU de la ville de Lyon, chers parents, vous devez réagir tout de suite. Néanmoins, selon le cas, si la brûlure est superficielle, il est possible que vous puissiez la traiter à la maison. N’oubliez pas de conserver une trousse de premiers secours ou une armoire à pharmacie, car avec un bébé il faut se préparer à tout type de bobo.

Aussi il faut tout d’abord, arroser et refroidir la brûlure avec l’eau du robinet et éviter ainsi son agrandissement sans oublier d’enlever ses vêtements. Donnez ensuite un antidouleur au petit bout de chou. Puis il faut appliquer une crème calmante et cicatrisante comme le dexeryl ou la biafine par exemple. Pour les brûlures plus profondes, il faut toujours la refroidir à l’eau puis y mettre un désinfectant sans alcool et à la fin apposer un pansement spécial brûlure de votre trousse.

Par malheur, si elle admet une infection consultez immédiatement votre pédiatre. Pour encore plus vous aider, voici les numéros à ne pas oublier : le 15 pour le SAMU, le 18 pour les pompiers et le 112 qui est le numéro européen d’appel d’urgence. Nous vous encourageons vivement à partager et échanger vos petites astuces maison en cas de brûlure dans les commentaires.

Et bien sûr, il n’est pas toujours évident de connaitre et de maîtriser ces gestes de premiers secours en cas de brûlures chez un bébé. D’où l’importance de suivre une formation chez l’école de secourisme.

Que faire en cas d’étouffement

Que faire en cas d’étouffement ? Formation à Toulouse

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, 5 ans– 8 ans, 7 – 12 mois, 9 ans– 11 ans, Enfant, Étouffements, strangulations, L'école de secourisme pour les parents et les enfants | Aucun commentaire

Vous vous demandez que faire en cas d’étouffement ? En effet, il figure parmi les accidents domestiques les plus fréquents. Il peut toucher n’importe qui, petits et grands. Rassurez-vous ! Dans la majorité des cas, en cas d’étouffement partiel, il ne provoque pas de séquelles. Et en cas d’étouffement total, des gestes simples de secourisme vous permettront de sauver la vie d’une victime d’étouffement. Comment réagir ? Voici mes astuces.

 

Les claques dans le dos

Chez les adultes et les enfants plus âgés, la suffocation se manifeste souvent au cours des repas. Vous pouvez être témoin d’un accident de ce genre n’importe où et n’importe quand. De ce fait, je trouve essentiel de vous enseigner cette technique efficace pour expulser le corps étranger des voies aériennes. À noter que les tapes dans le dos sont conseillées chez les adultes et chez un bébé de plus de 12 mois. Il s’agit d’un geste de secours à la victime consciente.

  • Tenez-vous debout ou à genou légèrement en arrière de la victime ;
  • Penchez-la en avant et soutenez son thorax avec une main ;
  • Tapez 5 fois entre ses omoplates ;
  • Recommencez les claques jusqu’à ce qu’il parvienne à tousser et à respirer ;

 

Les compressions abdominales

La compression de l’abdomen est aussi un bon réflexe pour secourir les personnes qui s’étouffent. Je vous le conseille dans le cas où les claques dans le dos ne suffisent pas à stopper l’obstruction des voies aériennes. Cette technique secours aux enfants de plus d’un an et aux adolescents doit être réalisée comme ceci :

  • Placez vos bras sur la partie supérieure de l’abdomen de la victime ;
  • Maintenez votre poing en place et enfoncez fortement vers vous et vers le haut 5 fois ;
  • Recommencez ces gestes de secours jusqu’à désobstruction des voies respiratoires.

 

Que faire en cas d’étouffement ? Appeler les secours

Dans les cas graves : etouffement total, perte de connaissance, saignements ou difficulté à respirer, appelez les services de secours et les services d’urgence ! Jusqu’à l’arrivée des secours, restez à l’écoute de la victime.  Essayez de calmer la victime autant que possible pour lui éviter le stress. Expliquez la situation au secours d’urgence une fois l’ambulance sur les lieux pour faciliter les premiers soins.

 

Prendre des cours de sauvetage et de secourisme, les avantages

Dans les situations d’urgence, il est toujours bon d’être utile. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’ont poussé à devenir sauveteur-secouriste. Si comme moi, vous avez envie de sauver des vies, je peux vous accompagner dans l’apprentissage des gestes nécessaires pour assurer les premiers soins en cas d’urgence.

Au cours d’une formation aux premiers secours dans mon école, vous aurez l’occasion d’apprendre les gestes qui sauvent en cas d’obstruction totale des voies aériennes d’une victime. Une initiation au secourisme accompagnée de professionnels du domaine comme je vous le propose dans mon école à Toulouse est aussi une occasion de partager vos expériences.

Vous savez maintenant que faire en cas d’étouffement. Je conseille les sessions de formation aux gestes de premiers secours aux parents et futurs parents afin d’éviter le stress et réagir rapidement en cas d’urgence. En effet, l’étouffement touche un bon nombre d’enfants. Il vaut mieux prévenir que guérir.

guérir doudou

Jouer avec son enfant à guérir les doudous : les bénéfices

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, 5 ans– 8 ans, 7 – 12 mois, 9 ans– 11 ans, Activité enfant | Aucun commentaire

Doudou est le meilleur ami de votre enfant. Après tout, c’est son tout premier cadeau de naissance. Saviez-vous que le fait de jouer avec son ours en peluche, sa girafe ou son lapin doudou ensemble était bon pour lui ? Je vous propose de découvrir les bienfaits de jouer avec vos jeunes enfants à guérir doudou.

 

Guérir doudou, un moyen de responsabiliser le tout-petit

Tous les enfants apprécient les quelques heures de jeux avec papa et maman. Je vous conseille donc de profiter de cette occasion pour lui enseigner de nouvelles choses. Dans le cadre de jeux et jouets, l’apprentissage sera beaucoup plus facile. Jouer au docteur est un moyen d’apprendre la responsabilité à votre tout-petit. D’autant plus si sa peluche doudou préféré est le patient. Ce jeu permettra d’éveiller son sens de la responsabilité. Invitez-le par exemple à servir les médicaments de son meilleur ami, à réaliser son pansement ou encore à nettoyer sa plaie. En plus d’apprendre ces gestes, il pourra mieux développer ses capacités intellectuelles. Vous pouvez imiter les animaux et proposer des jeux encore plus créatifs pour encore plus de plaisir à partager.

 

Une solution pour lui apprendre ce qu’est l’amour et la tendresse

En jouant au docteur avec votre bébé, son doudou et compagnie, vous pourrez lui apprendre les sentiments. Comme il aime ses jouets, il sera heureux de les aider à aller mieux. Mon astuce pour profiter de bons moments de tendresse avec loulou ? Rassemblez tous ses animaux en peluche (lion, panda, hibou, hérisson, papillon, lapin, chenille, ours polaire…) et jouez ensemble à les soigner un par un. Vous verrez que votre enfant appréciera grandement ces instants de complicité avec ses amis les jouets en peluche. En passant, si votre bambin n’a pas encore assez de peluches avec lesquels s’amuser, n’hésitez pas à lui offrir un cadeau bébé original comme une peluche musicale, une peluche poupée, une peluche bouillote ou encore une peluche interactive. Pour son doudou, optez pour des animaux amicaux comme un doudou chien, un doudou souris ou encore un doudou lapin rose.

 

Une manière de lui montrer que vous l’aimez

En prenant le temps de jouer dans la chambre d’enfant avec loulou, vous lui montrerez à quel point vous l’aimez. Il sera encore plus comblé si vous prenez soin de ses peluches et de son doudou ours ou doudou lapin. Certains enfants ont besoin de plus d’attention que les autres. Si tel est le cas de votre bambin, jouer au docteur dans son douillet chambre bébé permettra de combler ce besoin. Éparpillez sa peluche licorne, peluche lapin, peluche ours, peluche singe et peluche chien sur son tapis d’éveil et passez quelques heures ensembles pour renforcer vos liens.

 

Une façon d’apprendre le secourisme

Le fait de jouer à guérir doudou permet également de l’initier plus facilement au secourisme. En tant que sauveteur-secouriste et maman en même temps, je vous avoue que l’idée est judicieuse. Au lieu d’utiliser un mannequin qu’il n’appréciera pas forcément, je vous conseille d’appliquer les gestes de premiers secours sur son doudou lapin, son doudou ours, son doudou-chat ou encore son doudou marionnette. Simulez un accident comme une noyade ou encore une brûlure et apprenez-lui comment réagir face à ces situations d’urgence. Votre enfant va adorer cette idée à coup sûr.

 

Chers parents et futurs parents, j’insiste toujours qu’il est important d’apprendre la prévention des risques et les premiers gestes de secours dès le plus jeune âge. Pour vous aider à initier votre enfant, mon école de secourisme propose des formations spécialement adaptées à leur âge ainsi qu’à toute la famille.

Brûlure bébé et enfant

Premiers secours bébé et enfant à Marseille : qui appeler en cas de brûlure ?

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, 5 ans– 8 ans, 7 – 12 mois, 9 ans– 11 ans, A l'intérieur de la maison, Brûlures | Aucun commentaire

Alerte, mon bout de chou s’est brûlé. Ce signal de parents en détresse se fait souvent entendre dans les foyers. Et pour cause, il suffit de quelques minutes d’inattention pour que loulou se fasse des bobos. Comment réagir en cas de brûlure bébé et enfant ? Qui appeler ? Comment le soulager ? Focalisons-nous sur ce sujet afin de limiter le stress au moment venu.

 

Brûlure bébé et enfant : Appeler les secours dans les cas d’urgence

Si la peau brûlée prend une couleur grisée, brunâtre et devient insensible, appelez immédiatement le 18 ou le 15. Il s’agit de brûlure superficielle de deuxième degré et de troisième degré nécessitant un avis médical et conduisant le plus souvent à une hospitalisation.

Vous devez également conduire votre enfant de toute urgence à l’hôpital si la plaie se situe sur une surface de la peau sensible comme le visage, l’arrière du genou, les plis, les organes génitaux, la paume de la main…

En attendant l’arrivée des secours, vous pouvez soulager la douleur avec une eau ayant une température entre 15 et 20 degrés. Si la zone touchée est étendue, vous pouvez humidifier un linge propre et l’utiliser pour recouvrir les plaies. Dans le cas d’une brûlure superficielle de petite dimension, mais profonde, utilisez une feuille de tulle gras recouverte d’un pansement.

 

Soigner les brûlures légères à la maison

Si la brûlure est sans gravité, vous n’avez pas besoin de consulter un médecin. Pour évaluer la gravité de la brûlure au niveau de la surface cutanée, prenez le temps de vous calmer et de calmer les pleurs de bébé avant tout. Si les séquelles ne sont que des rougeurs et des gonflements, vous ne devez pas vous inquiéter. Il s’agit tout simplement d’une brûlure du premier degré bien qu’elle soit douloureuse pour l’enfant.

Afin d’atténuer la douleur, je vous conseille de passer son épiderme sous l’eau froide du robinet. Appliquez une pommade apaisante et qui favorise la cicatrisation. J’utilise souvent la Biafine et je trouve les résultats qu’elle propose satisfaisants. Si la blessure demeure douloureuse, du paracétamol suffira à l’apaiser. Pour les brûlures de second degré peu profondes, passez immédiatement l’épiderme de loulou sous une eau fraîche avant d’appliquer un antiseptique non alcoolisé.

En cas d’irritation et pour éviter le risque d’infection, consultez tout de même un médecin après quelques jours. Pour vous débarrasser des cicatrices et accélérer la guérison, utilisez de l’aloe vera ou une huile essentielle composée d’ingrédients naturels. Les différents remèdes naturels comme la calendula, la vaseline et le lavande aspic sont tout aussi efficaces.

Comment prévenir les risques de brûlure bébé et enfant ?

Il est parfaitement possible de limiter les risques de brûlure bébé et enfant. La première chose à faire est d’adopter les bons réflexes qui permettent d’éviter les accidents domestiques au quotidien.

Par exemple, ne laissez pas vos bambins s’approcher d’une source de chaleur et d’un liquide chaud. Ne laissez jamais le fer à repasser, les prises de courant électriques ou encore les casseroles et marmites contenant de l’eau chaude à la portée des enfants.

Et pour savoir quoi faire si l’accident se produit, je vous conseille de suivre une formation à la prévention des risques en famille dans notre école de secourisme à Marseille. Au cours de cette formation, vous serez amené à apprendre les premiers soins, les gestes qui sauvent et les précautions à prendre pour réduire le risque de brûlures superficielles chez les enfants.

enfants en sécurité avec des animaux de compagnie

Comment garder ses enfants en sécurité avec des animaux de compagnie ?

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, 5 ans– 8 ans, 7 – 12 mois, 9 ans– 11 ans, Enfant, JE PROTEGE | Aucun commentaire

Animal de compagnie et enfant peuvent-ils cohabiter ? Cette question occupe souvent l’esprit des propriétaires d’animaux. Alors, la réponse est oui. À condition que vous preniez quelques précautions au niveau de la sécurité. Pour garder ses enfants en sécurité avec des animaux de compagnie, voici quelques astuces que vous pouvez adopter à la maison !

 

Votre enfant est-il prêt à cohabiter avec un animal de compagnie ?

C’est la première question que vous devez poser ! Certes, un animal contribue au bon développement d’un enfant. Il lui apprend notamment l’amour, la responsabilité et la propreté. Toutefois, vous devez tenir compte de plusieurs critères avant d’adopter un animal de compagnie ou de le laisser s’approcher de votre tout petit.

  • Comment a-t-il réagi en présence d’un animal d’un autre membre de votre famille ou de votre voisin ? Avait-il peur ou au contraire, a-t-il craqué pour ce petit compagnon ?
  • Votre enfant présente-t-il des allergies aux poils ou à la salive lorsqu’il est au contact avec les animaux ? Pour le connaître, n’hésitez pas à faire un bilan allergologique. Si l’allergie est significative, il faut malheureusement ne pas adopter ou bien se séparer de l’animal domestique et le donner à une autre famille d’accueil.
  • Avez-vous suffisamment d’espace pour garder un chien ou un chat dans une pièce différente lorsque vous serez absent ?

Tenir compte du caractère de l’animal

Considérez également le caractère de votre enfant, car le choix d’un animal de compagnie en dépend ! Pour les chiens, ils sont plus patients aux facéties des tout-petits, mais attention à la race de chiens. Par exemple, les chiens à face aplatie comme les bouledogues et les chiens de chasse sont souvent moins agressifs que les chiens de berger ou les dobermans.

Toutefois, sachez que le caractère du chien est généralement déterminé par son éducation. Voilà pourquoi je vous conseille de demander à un vétérinaire les règles d’éducation à apprendre à votre chien.

Vous pouvez également adopter un chat, mais penser à apprendre à votre enfant de respecter son indépendance et de connaître les signes d’agacement de ce compagnon à quatre pattes. Notez bien que les réactions d’un chat sont plus faciles à prévoir que celles d’un chien !

Quant aux rongeurs, je vous conseille d’orienter votre choix vers le chinchilla ou le cochon d’Inde. Ils sont plus affectueux que les lapins ou les hamsters. Ces derniers ont tendance à griffer et à mordre facilement.

Si vous prévoyez d’adopter des oiseaux, ayez l’habitude de garder vos pigeons ou vos perroquets à une certaine distance de votre bébé ou de votre enfant. Surtout lorsque vous nettoyez leur cage. En effet, ces oiseaux peuvent facilement causer des infections respiratoires chez les jeunes.

Et si vous prévoyez d’adopter des animaux d’espèces domestiques ou non domestiques, pensez à demander un certificat de capacité pour être en règle vis à vis de la loi, mais aussi pour connaître les gestes de sécurité de base.

Apprendre les règles de sécurité pour garder ses enfants en sécurité avec des animaux de compagnie

Comme énoncé plus haut, il faut respecter certaines règles de base pour éviter les risques de morsures et de griffures et donc garder ses enfants en sécurité avec des animaux de compagnie. Par exemple :

  • Il ne faut jamais laisser votre bébé ou votre enfant seul avec votre animal de compagnie ;
  • Lorsque bébé dort dans sa chambre, n’oubliez pas de fermer la porte et d’interdire l’animal de dormir avec lui ;
  • Vous devez apprendre à votre enfant d’éviter les gestes brusques envers l’animal (ne pas grimper sur l’animal, ne pas tirer sa queue, ne jamais le frapper, etc.)
  • Idem, vous devez aussi lui apprendre à respecter les animaux lorsqu’ils mangent ou lorsqu’ils dorment. Un animal de compagnie n’est pas un jouet !
  • Essayer de comprendre et d’apprendre à votre enfant le langage des chiens ou des chats, les signes d’agacement, de tristesse ou de colère d’un animal (la posture, les mouvements de la queue, la position des oreilles, etc.)
  • Pensez également à respecter le calendrier vaccinal de votre animal chez le vétérinaire ;
  • Ne négligez surtout pas les règles d’hygiène de l’animal en nettoyant régulièrement son espace (litière, cage, récipient contenant sa nourriture, etc.)

Cette liste est loin d’être exhaustive ! Si vous et votre enfant, vous voulez apprendre les règles de sécurité pour vivre avec des animaux de compagnie, vous pouvez suivre une séance en ligne pendant laquelle je vous expliquerai toutes les techniques essentielles à retenir. Et plus important encore, je peux également vous accompagner sur les astuces pratiques en cas de griffure ou de morsure. Généralement, lorsqu’un enfant a été mordu ou griffé, il faut désinfecter rapidement la plaie avec de l’eau savonneuse et consulter un médecin en cas de blessure grave.

gestes qui sauvent les bébés et les enfants

Apprendre les gestes qui sauvent les bébés et les enfants à Marseille

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, 5 ans– 8 ans, 7 – 12 mois, 9 ans– 11 ans, Enfant | Aucun commentaire

Face aux accidents de la vie courante et tous les éventuels risques pour bébé, il est normal de se sentir angoissé. Entre parents, on se comprend. Cependant, pour pouvoir être capable d’apporter un secours en situation d’urgence, vous ne devez jamais vous laisser submerger par vos émotions et tout de suite adopter les bons réflexes. Et si cela vous semble difficile, je suis là pour vous aider. Pour apprendre les gestes qui sauvent les bébés et les enfants à Marseille, vous pouvez suivre mon programme de formation premiers secours.

 

Gestes qui sauvent les bébés et les enfants : à qui s’adressent nos formations ?

Notre école de secourisme rassemble des mamans secouristes ayant pour objectif de diminuer le nombre d’accidents domestiques autant que possible et de diminuer leurs gravités lorsqu’ils surviennent. Les formations aux premiers secours que nous proposons dans la ville marseillaise s’adressent à tous les parents et futurs parents, aux grands-parents ainsi qu’à toutes personnes amenées à s’occuper des tout-petits.

Ces dernières concernent principalement les baby-sitters, les nounous et peut-être même les grands frères et sœurs. En ayant suivi une formation, vous pouvez mieux gérer les situations de danger comme la brûlure, l’étouffement, la plaie, le bleu, le choc, la chute…

 

Comment se déroule une formation en premiers secours Marseille ?

Pendant l’apprentissage, vous allez être amené à apprendre un bon nombre de gestes pour éviter les incidents mortels chez le nourrisson et l’enfant. Pour vous imprégner de l’apprentissage, vous allez exercer sur un mannequin de secourisme. Les mises en situation sont spécialement pensées pour vous permettre de savoir exactement comment réagir.

Massage cardiaque, bouche-à-bouche et autres gestes d’urgence vont être mis en exergue pendant le cours. Puis, à la fin de la formation aux gestes de premiers soins exposée par notre maman sauveteur-secouriste à Marseille, vous allez bénéficier d’une attestation de formation. Celle-ci vous permet de toujours vous rappeler que vous êtes bel et bien capable de faire les bons gestes qui sauvent les bébés et les enfants en danger.

 

Pourquoi apprendre les gestes qui sauvent les bébés et les enfants ?

Maîtriser les techniques de prévention des risques est très important. Surtout lorsque vous avez des enfants à la maison. En effet, les bouts de chou sont très actifs et les accidents de la vie sont surtout fréquents chez nos bambins. Il est judicieux de suivre des formations aux premiers secours. Par ailleurs, je les conseille vivement si vous n’avez pas encore d’expérience avec les bébés. Cela vous permet de connaitre les gestes simples qui peuvent éviter les catastrophes et sauver des vies.

En effet, suivre une formation vous permet aussi de réaliser les gestes avec calme et en évitant le stress. En effet, avec une formation de base, vous pouvez connaitre tous les risques possibles en amont de leur déroulement.

 

Que faire en cas d’accident ?

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de suivre une formation spécialisée pour donner les premiers soins, vous pouvez être en panique. Or, cela risque d’empirer les choses. Dans ce cas précis, je vous conseille de respirer un bon coup, puis d’alerter les secours. Les sapeurs-pompiers et les personnels médicaux sont les plus en mesure d’examiner la victime et de la secourir. En attendant, il faut appliquer les gestes de premiers secours :

  • Sécuriser le lieu de l’accident (d’autre danger supplémentaire peut se présenter : incendie, circulation, électricité…)
  • Vérifier l’état de la victime (est-elle consciente ? Respire-t-elle toujours ?)
  • Appliquer les gestes de premiers secours de manière calme et non précipitée (c’est au cas par cas : étouffement, arrêt cardiaque, saignement, inconscience, etc.)

En effet, la Croix Rouge recommande vivement les formations de secouriste aux parents et futurs parents. Plus vous connaissez les premiers gestes à adopter selon le cas de la victime, plus ses chances de survie augmentent !