Catégorie

A l’intérieur de la maison

trousse de secours familiale

Comment remplir une trousse de secours familiale ?

Ecrit par | A l'extérieur de la maison, A l'intérieur de la maison, Enfant, J'ALERTE | Aucun commentaire

Comme pour tous parents, futurs parents, mais aussi pour tous ceux qui s’occupent des enfants, on a tous peur qu’un accident survienne. Cela peut être bénin comme une petite bosse, une petite écorchure, mais aussi peut être assez sérieux comme une entorse ou une hémorragie. En cas d’urgence, à la maison, une trousse de premiers secours doit être disponible de suite afin d’effectuer les secours primaires. Cet acte de prévention aux éventuels bobos de nos enfants demeure crucial. Dans cet article, nous allons essayer de voir comment faire pour remplir une trousse de secours familiale.

Pourquoi avoir une trousse de secours familiale ?

La plupart du temps, les gens cèdent à la panique lors d’un accident. C’est le cas par exemple lors d’une brulure ou encore d’une écharde dans les doigts de votre enfant. Cependant, il est primordial avant tout de garder son calme et d’effectuer les premiers gestes appris pendant les cours de secourisme. Qu’entend-on par secourisme ? C’est une méthode de sauvetage et technique des premiers soins à dispenser aux victimes d’accidents, aux blessés, etc. Quels genres de bobos peuvent subvenir à tout moment ? Étouffement, hémorragie, inconscience, brulure, électrisation, saignement abondant.

À part la nécessité d’une armoire à pharmacie, la trousse de secours reste sans aucun doute un élément indispensable pour la sécurité de nos enfants contre les petits bobos et les blessures. Même pour le saignement du nez des enfants, il arrive que nous ne soyons pas toujours équipés pour y faire face en cas d’urgence. Il peut survenir aussi des cas d’écorchures ou de coupure et bien d’autres encore qui nous mènent en confusion.

Dans des situations d’urgence, les services comme le téléphone, l’électricité, l’eau ou encore le gaz pourraient ne pas fonctionner. Par ailleurs, il pourrait être difficile, voire impossible de prendre contact avec les services d’urgence tels que les sapeurs pompiers, les ambulances, etc. Il est même possible que vous ne puissiez pas retirer de l’argent. Pour toutes ces raisons, il est indispensable de prévenir tous les risques liés à la santé et à la sécurité de votre famille.

Que doit-on trouver dans une trousse de secours familiale ?

De nombreuses personnes pensent qu’il est facile de réunir tout le matériel de premiers secours en cas d’urgence. Et pourtant, c’est une tâche difficile qui doit mériter une bonne réflexion. En effet, avoir une trousse contenant le matériel nécessaire, facile à trouver et à transporter peut contribuer à votre sécurité et celle de votre famille.

Alors, la question est de savoir quel serait le contenu de la trousse de soins indispensable. Comment préparer une trousse d’urgence familiale ? Eh bien, voici les matériels indispensables à avoir dans une trousse de secours familiale :

Les matériels de premiers soins

Dès la survenue de l’éventuel accident, les soins sont de mises. Ainsi, il est important de bien préparer une trousse à pharmacie contenant des matériels de secours. Pour commencer, nous vous invitons à garder les médicaments sous scellés et accompagner de leurs notices.

Ensuite, dans chaque trousse médicale, les familles doivent avoir les éléments nécessaires aux diverses blessures et maux de nos bambins. Nous vous proposons ainsi la liste suivante, à titre indicatif :

  • Pour calmer la douleur et faire baisser les fièvres, essayez de toujours avoir des médicaments prescrits par votre médecin et surtout n’oubliez pas le thermomètre.
  • Après une coupure peu profonde ou une écorchure légère, il faut la désinfecter par un spray antiseptique sans alcool et non coloré puis mettre un pansement spécial enfant rigolo et résistant à l’eau.
  • Un anti-diarrhéique est toujours aussi nécessaire suivi d’une réhydratation.
  • Les enfants ont tendance à vomir, aussi il faut également détenir des médicaments prescrits pour.
  • Un antispasmodique est aussi de rigueur.
  • Quelques petites doses de produits de rinçage des yeux.
  • Un médicament contre les allergies comme ceux à base d’amine.
  • Des comprimés ou sirops qui calment les maux de gorge.
  • Une crème solaire hydratante et apaisante après-soleil.
  • Un rouleau de gaze.
  • Concernant les petites plaies ou le saignement de nez, munissez-vous de pansements hémostatiques de sparadrap, et de compresses.
  • Des paires de gants à jeter à chaque utilisation.
  • Des ciseaux à bout rond.
  • Pince pour enlever les échardes.
  • Plusieurs sérums physiologiques, en cas de rhume.
  • Des pommades à base d’arnica pour soigner les bleus et les bosses.
  • Gel anti-insecte et/ou calmant après les piqures d’insectes.

Bien évidemment, cette liste est loin d’être exhaustive. Chaque famille peut avoir ses propres besoins et son propre rythme. L’idéal serait de lister tous les risques possibles qui peuvent survenir et remplir la trousse de premiers soins en fonction de vos besoins.

 

De l’eau et de la nourriture

Si vous entendez le signal national d’alerte en cas d’accident majeur, vous serez content d’avoir stocké de l’eau et de la nourriture. Vous aurez alors besoin de 2 litres d’eau par jour par personne et prévoyez ce matériel d’urgence pour 3 jours. Vous aurez également besoin d’ajouter de la nourriture en cas d’urgence. N’hésitez pas à y ajouter des barres énergétiques et des conserves. Ces derniers peuvent être gardés plus longtemps. Protéger sa famille c’est aussi prévoir des faits plus exceptionnels (nuage toxique, un accident nucléaire, une tempête ou bien encore un attentat) pour pouvoir rester confiner sereinement quelques jours si besoin.

 

Une lampe de poche et une radio

Ce sont des matériels d’urgence qui seront être nécessaire en cas de coupure de courant. Il est conseillé de prévoir également des piles de recharge.

Pour terminer cet article, nous vous encourageons vivement à partager vos idées, si vos trousses de secours sont pratiques et pourquoi pas jolies aussi, ainsi que vos expériences dans le domaine du secourisme. D’autres parents seront ravis d’échanger avec vous. Et le plus important, c’est de connaître l’importance des gestes de premiers secours. On ne cesse de vous le répéter : un risque identifié = un risque évité. Donc, n’hésitez pas à trouver une formation en secourisme proche de chez vous !

morsure de chien chez l’enfant

Mon enfant vient de se faire mordre par un chien : que faire ?

Ecrit par | A l'extérieur de la maison, A l'intérieur de la maison, Enfant, Morsures, piqûres | Aucun commentaire

Que faire en cas de morsure de chien chez l’enfant ? En effet, les liens qui unissent les chiens et les enfants sont forts. Cependant, à un certain moment, nos chers animaux de compagnie peuvent se montrer agressifs, voire mordre. Si votre bout de chou s’est justement fait mordu par un canin, voici ce que vous devez faire.

 

Les premiers réflexes à avoir en cas de morsure de chien chez l’enfant

Si votre enfant s’est fait mordre par un chien, la première chose à faire est de garder votre calme. Il ne sert à rien de paniquer. Vous risquez même d’aggraver la situation. Je vous conseille ensuite d’évaluer la blessure. Dans quelle zone se trouve-t-elle (visage, main, cou…) ? Est-elle profonde ou peu profonde ? S’il ne s’agit que d’une plaie légère, il vous suffira de la nettoyer à la maison. Pour nettoyer la plaie peu profonde, vous pouvez utiliser une eau savonneuse. Rincez ensuite abondamment avant de désinfecter avec un produit antiseptique. Vous pouvez aussi utiliser des antibiotiques si votre médecin vous le prescrit. Il est important de laisser le sang sortir afin d’évacuer toute bactérie laissée par la gueule du chien. Pour protéger la blessure jusqu’à l’arrivée aux urgences, vous pouvez réaliser un petit pansement à l’aide de linge propre ou de compresse. Si la blessure est grave, une hospitalisation et une fermeture de suture peuvent être inévitables.

 

Dans quel cas prendre rendez-vous chez le pédiatre ?

Les morsures de chiens ne provoquent pas forcément la rage. D’autant plus s’il s’agit d’un animal élevé en pleine ville. Néanmoins, vous devez vous méfier de tous les chiens vivant en milieu rural. En effet, ils ne disposent sûrement pas de carnet de vaccination. Vous devez impérativement consulter un médecin si la dangerosité de la blessure est importante et que le saignement n’arrête pas. Vous devez également vous rendre immédiatement chez le pédiatre si des signes inflammatoires comme la rougeur et le gonflement apparaissent. En outre, il est également important de vous rendre chez un spécialiste si l’enfant a de la fièvre ou se plaint que la plaie est douloureuse. Je vous recommande les urgences si loulou n’a pas encore reçu le vaccin contre le tétanos.

 

Les précautions à prendre pour le chien

Si le chien a mordu votre enfant sans raison, je vous conseille vivement de l’emmener chez le vétérinaire. Il s’agit peut-être d’un virus de la rage. Et même si l’animal domestique est vacciné contre la rage et a terminé la vaccination antitétanique, le mieux est de l’emmener aux services vétérinaires. Pour les chiens errants, appelez vite la gendarmerie. En effet, l’animal peut recommencer à mordre et les conséquences risquent d’être plus conséquentes chez votre bambin. Une fois chez le vétérinaire sanitaire, le chien sera confronté à une évaluation comportementale en fonction de son espèce (husky, berger-allemand…), de son âge (chiot, chien senior, chien adulte…).

 

Mes conseils pour éviter la morsure de chien chez l’enfant

Des gestes simples vous permettront de réduire les risques de morsures d’animaux (chien et chat, rongeurs…) chez les jeunes enfants. D’après mes expériences, l’idéal est d’apprendre à votre bout de chou à cohabiter avec votre chien et à respecter les animaux qu’il croise dans le voisinage. L’agressivité de l’animal provient souvent de la peur. Au lieu de frapper les animaux, votre enfant doit apprendre à les caresser, à respecter leur territoire et leur jouet. Une fois habitué à votre enfant, le canin ne lui fera aucun mal. Ils deviendront même les meilleurs amis du monde.

 

En cas de morsures et griffures de chien, maitriser les gestes de premiers secours est toujours utile. Je vous propose ma formation aux premiers secours pour toute la famille si jamais vous avez besoin d’apprendre les différents gestes qui sauvent.

Brûlure bébé et enfant

Premiers secours bébé et enfant à Marseille : qui appeler en cas de brûlure ?

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, 4 ans– 5 ans, 5 ans– 8 ans, 7 – 12 mois, 9 ans– 11 ans, A l'intérieur de la maison, Brûlures | Aucun commentaire

Alerte, mon bout de chou s’est brûlé. Ce signal de parents en détresse se fait souvent entendre dans les foyers. Et pour cause, il suffit de quelques minutes d’inattention pour que loulou se fasse des bobos. Comment réagir en cas de brûlure bébé et enfant ? Qui appeler ? Comment le soulager ? Focalisons-nous sur ce sujet afin de limiter le stress au moment venu.

 

Brûlure bébé et enfant : Appeler les secours dans les cas d’urgence

Si la peau brûlée prend une couleur grisée, brunâtre et devient insensible, appelez immédiatement le 18 ou le 15. Il s’agit de brûlure superficielle de deuxième degré et de troisième degré nécessitant un avis médical et conduisant le plus souvent à une hospitalisation.

Vous devez également conduire votre enfant de toute urgence à l’hôpital si la plaie se situe sur une surface de la peau sensible comme le visage, l’arrière du genou, les plis, les organes génitaux, la paume de la main…

En attendant l’arrivée des secours, vous pouvez soulager la douleur avec une eau ayant une température entre 15 et 20 degrés. Si la zone touchée est étendue, vous pouvez humidifier un linge propre et l’utiliser pour recouvrir les plaies. Dans le cas d’une brûlure superficielle de petite dimension, mais profonde, utilisez une feuille de tulle gras recouverte d’un pansement.

 

Soigner les brûlures légères à la maison

Si la brûlure est sans gravité, vous n’avez pas besoin de consulter un médecin. Pour évaluer la gravité de la brûlure au niveau de la surface cutanée, prenez le temps de vous calmer et de calmer les pleurs de bébé avant tout. Si les séquelles ne sont que des rougeurs et des gonflements, vous ne devez pas vous inquiéter. Il s’agit tout simplement d’une brûlure du premier degré bien qu’elle soit douloureuse pour l’enfant.

Afin d’atténuer la douleur, je vous conseille de passer son épiderme sous l’eau froide du robinet. Appliquez une pommade apaisante et qui favorise la cicatrisation. J’utilise souvent la Biafine et je trouve les résultats qu’elle propose satisfaisants. Si la blessure demeure douloureuse, du paracétamol suffira à l’apaiser. Pour les brûlures de second degré peu profondes, passez immédiatement l’épiderme de loulou sous une eau fraîche avant d’appliquer un antiseptique non alcoolisé.

En cas d’irritation et pour éviter le risque d’infection, consultez tout de même un médecin après quelques jours. Pour vous débarrasser des cicatrices et accélérer la guérison, utilisez de l’aloe vera ou une huile essentielle composée d’ingrédients naturels. Les différents remèdes naturels comme la calendula, la vaseline et le lavande aspic sont tout aussi efficaces.

Comment prévenir les risques de brûlure bébé et enfant ?

Il est parfaitement possible de limiter les risques de brûlure bébé et enfant. La première chose à faire est d’adopter les bons réflexes qui permettent d’éviter les accidents domestiques au quotidien.

Par exemple, ne laissez pas vos bambins s’approcher d’une source de chaleur et d’un liquide chaud. Ne laissez jamais le fer à repasser, les prises de courant électriques ou encore les casseroles et marmites contenant de l’eau chaude à la portée des enfants.

Et pour savoir quoi faire si l’accident se produit, je vous conseille de suivre une formation à la prévention des risques en famille dans notre école de secourisme à Marseille. Au cours de cette formation, vous serez amené à apprendre les premiers soins, les gestes qui sauvent et les précautions à prendre pour réduire le risque de brûlures superficielles chez les enfants.

Le lit Montessori en toute sécurité

Ecrit par | 0 – 6 mois, 1 an – 2 ans, 2 ans– 3 ans, 3 ans– 4 ans, A l'intérieur de la maison, Enfant, JE PROTEGE | Aucun commentaire

Votre bébé aime dormir. En effet, il a besoin d’une bonne quantité de sommeil pour grandir correctement. Vous devez ainsi lui aménager un espace lui permettant de se mettre en confiance et de dormir plus facilement. C’est l’une des raisons qui ont poussé Maria Montessori, médecin et pédagogue italienne à étudier le comportement de l’enfant.

Selon elle, l’enfant a besoin d’une certaine indépendance pour bien se développer. Elle a ainsi créé une méthode consistant à aménager une chambre respectant certaines règles. En dormant sur un lit Montessori (lit posé au sol), votre petit aventurier deviendra plus autonome. Voyons donc comment un lit Montessori peut apporter plus de sécurité pour votre tout petit, à condition de respecter certaine règles de sécurité.

 

Un lit Montessori : c’est quoi  ?

 

Brièvement, le lit Montessori est un modèle de lit qui est posé directement sur le sol. Il a été mis au point par l’éducatrice italienne Maria Montessori suite à son analyse sur l’habitude comportementale des tout-petits. Ce type de lit pourrait effectivement favoriser le développement moteur et mental de l’enfant. Au fil du temps, son design s’est fortement développé. Ce meuble est désormais décliné en plusieurs formes et plusieurs modèles.

Dans un lit traditionnel, bébé se trouve à plus ou moins 40 cm du sol. Lorsqu’il est allongé dans son lit, il aura l’impression d’être sur un éperon rocheux. À l’inverse, un lit posé au ras du sol boostera la confiance en soi et le sentiment de sécurité de votre petit bout de chou. Il pourra se lever facilement sans danger et découvrir par lui-même le monde qui l’entoure. Il pourra dormir et se lever selon ses propres ressentis.

 

Un lit Montessori pour plus de sécurité

 

Un lit à barreaux peut certes protéger votre petit aventurier des chutes. Jusqu’au moment où il souhaitera sortir de son lit, de ses propres moyens. Cependant, en optant pour un lit entouré de barrières trop élevées, vous portez atteinte à la liberté de votre gamin. Il se sentira emprisonné et il fera tout pour sortir de là. Un lit Montessori vous permettra de donner plus de liberté à votre chérubin.

Les risques d’accident sont minimes. Votre bébé pourra dormir confortablement sur son lit sans risquer de chuter. Il pourra aller se coucher et sortir du lit comme il veut. Avec ce type de lit, votre chérubin aura une vue globale de sa chambre, ce qui augmentera sa confiance en soi.

Il est également conseillé d’utiliser un matelas suffisamment large pour que votre petit loup puisse bouger comme il le souhaite. Cela lui permettra de suivre son rythme naturel et lui permettra de dormir tout seul lorsqu’il sera fatigué.

 

Comment apporter plus de sécurité dans la chambre de bébé ?

 

Si vous voulez sécuriser totalement le lit de votre tout petit, il vous est possible d’ajouter un petit bord de sécurité pour lui éviter de rouler. Cependant, il devra être suffisamment bas pour que votre enfant puisse sortir facilement de son lit. Vous pourrez également sécuriser sa chambre en y installant par exemple des cache-angles, des cache-prises, etc.

 

Vous êtes intéressés par d’autres articles et vous souhaitez aller plus loin :

 

credit photo :Photo de Ksenia Chernaya provenant de Pexels